Accueil > Navette en ligne > Les productions > Les derniers dossiers labellisés

Les derniers dossiers labellisés

Comores : des migrants au service de leur pays
<http://www.ritimo.org/article5296.html>
/Dossier réalisé par le Cdtm de Montpellier/*
La présence française sur l’archipel est une histoire complexe*, longue
et douloureuse pour les Comoriens. En 1975, après des années de
colonisation, la France consulte les populations des quatre îles de
l’archipel (Grande Comore, Mohéli, Anjouan et Mayotte) sur l’avenir du
Territoire. A la suite de ce referendum *trois des îles accèdent à
l’indépendance, alors que Mayotte choisit de rester française.* Les
conséquences de cette séparation concrétisée par l’instauration, par les
autorités françaises, d’un visa pour entrer à Mayotte, sont dramatiques
pour les Comoriens qui essaient d’atteindre cette île coûte que coûte, y
compris au péril de leur vie. (lire le dossier
<http://www.ritimo.org/article5296.html> )

Mayotte, la fin d’un territoire d’exception ?
<http://www.ritimo.org/article5317.html>
/Dossier réalisé par Bioforce de Venissieux/
Depuis son rattachement à la France en 1841, Mayotte, est passée d’un
statut à l’autre : colonie, protectorat, territoire d’outre-mer (TOM),
puis département et région d’outre-mer (DROM). Malgré ces titres,
Mayotte a toujours été une exception dans le paysage politique des
espaces ultramarins français. Cette exceptionnalité est liée à son
histoire avec la France. Lorsque les trois autres îles de l’archipel ont
décidé de s’engager vers la décolonisation, la population mahoraise a
exprimé son désir de rester française à chacune des consultations
électorales. (lire le dossier <http://www.ritimo.org/article5317.html> )

L’Ouganda de Museveni : Un régime militarisé, acteur sur la scène
régionale

<http://www.ritimo.org/article4290.html>
/Mise à jour réalisée par Forum Réfugiés-Cosi de Villeurbanne/
Ces vingt dernières années, dans la zone des Grands Lacs, l’Ouganda
occupe un rôle stratégique. Dans la région, il fait figure de
faire-valoir des États-Unis dans leur lutte contre le terrorisme
(notamment face au régime islamique soudanais). Il a, de plus, acquis un
statut de puissance régionale grâce au rôle clé qu’il a joué dans les
relations entre la République démocratique du Congo (RDC), le Rwanda et
le Burundi durant les conflits congolais dans les années 1990-2000. En
1994, Yoweri Museveni soutient le Front Patriotique Rwandais de Paul
Kagame dans la conquête du pouvoir à Kigali. (lire le dossier
<http://www.ritimo.org/article4290.html> )

La longue marche des Roms vers la conquête de leurs droits
<http://www.ritimo.org/article4303.html>
/Mise à jour réalisée par le Ciip de Grenoble/
Le terme générique de Roms, qui signifie "homme", "époux", "mari" en
romani, renvoie à un peuple qui partage une origine commune - Inde du
Nord - une langue commune - le romani - et des traits culturels communs
- organisation familiale, références et habitudes de vie communes,
notamment la mobilité, un attachement particulier à la circulation même
en cas de sédentarisation, le nomadisme étant plus un état d’esprit
qu’un état de fait. Le romanipen ("la romanité") est un concept dont
l’utilisation est soutenue par les principaux défenseurs roms. (lire le
dossier <http://www.ritimo.org/article4303.html> )

Infos complémentaires

Agenda Tous les événements

S'abonner aux lettres Les dernières lettres

Suivez-nous