Accueil > S’informer > Dossiers > Emergence de nouvelles exigences démocratiques au Mexique > Glossaire sur le Mexique

Dossier Emergence de nouvelles exigences démocratiques au Mexique

Glossaire sur le Mexique

, par CIDES

Accords de San Andrés
Accords signés dans cette ville du Chiapas, le 16 février 1996, pour définir une nouvelle relation entre l’Etat et les peuples autochtones, et garantir à ces derniers des droits pour qu’ils retrouvent leur dignité en mettant fin aux relations de discrimination, d’exploitation et d’exclusion politique imposées jusqu’alors aux peuples autochtones.

ALENA Accords de libre-échange nord-américain
NAFTA (en anglais) et TFC (en espagnol)
Traité commercial signé en 1992 entre le Canada, les Etats-Unis et le Mexique. Il est entré en vigueur en 1994. Les différents gouvernements américains souhaitent élargir ces accords de libre échange à toute l’Amérique Latine (projet nommé zone de libre échange des Amériques, ZLEA).

Le Caudillismo
Phénomène fréquent en Amérique latine, et en particulier au Mexique après l’indépendance : prise de pouvoir par un leader charismatique reconnu par les masses. Cet héritage, signe d’une démocratie encore inaboutie, explique des comportements de gouverneurs agissant pour leur propre intérêt.

EZLN (Ejercito Zapatista de Liberacion Nacional : Armée Zapatiste de Libération Nationale).
Formée en 1984, l’EZLN est une organisation politico-militaire qui s’est révélée sur la scène internationale en janvier 1994 lors d’une insurrection au Chiapas, l’un des Etats du Mexique où la population est la plus pauvre. L’EZLN ne se bat pas pour prendre le pouvoir, mais pour l’autonomie des populations autochtones, en mettant en avant l’esprit communautaire, la gestion collective, la revendication des identités, la défense de la nature, la libération des femmes et la solidarité internationale.
Le nom de ce mouvement est attribué en hommage au leader révolutionnaire du début du XXème siècle, Emiliano Zapata.

Los defeños
Habitants de la capitale Mexico (le District Fédéral).

Les « ni-nis »
Génération entre 18 et 34 ans qui n’a accès ni à l’éducation ni au travail. Leur nombre est évalué à 7 millions au Mexique.

PAN
Parti d’Action Nationale, parti conservateur mexicain au pouvoir de 2000 à 2012.

Peuples autochtones
Le Mexique est une nation multiculturelle, et qui se reconnaît comme telle. Il y a soixante-cinq peuples autochtones qui constituent une population d’environ 15 millions en 2012. Leurs langues sont reconnues comme langues nationales par la Constitution.
Le terme d’autochtone désigne les peuples issus des populations méso-américaines pour lesquelles la Couronne espagnole avait établi un régime juridique séparé, mais inférieur.
« L’indigénisme » est un courant de pensée qui a voulu étudier, valoriser et protéger les autochtones et a été concrétisé dans une attitude de l’Etat qui, après la révolution, a créé divers organismes officiels, en particulier en 1948 l’Institut National Indigéniste (INI), remplacé en 2003 par la CDI (Commission de développement pour les peuples autochtones).

PRD
Parti de la Révolution Démocratique, parti de centre gauche créé en 1988, qui s’est constitué, suite à une scission au sein de l’ancien parti-état, le PRI.

PRI
Parti Révolutionnaire Institutionnel issu de la Révolution qui a dominé la scène politique mexicaine pendant plus de 70 ans en mobilisant fortement les mythes révolutionnaires.
Caractérisé par la cooptation des candidats, le clientélisme électoral, la répression avec la participation de l’armée, il a institué dans tous les domaines des syndicats uniques.

Secteur Informel
Entreprises individuelles, microentreprises, employant de façon stable un petit nombre de salariés sans avoir de statut juridique, sans tenue de comptabilité, d’enregistrement et de déclaration d’emplois (selon l’OIT).

Tortilla
Galette de maïs, aliment de base, en particulier de la population pauvre, au Mexique et en Amérique centrale.

Agenda Tous les événements

Sur nos sites Tous les sites

S'abonner aux lettres Les dernières lettres

Suivez-nous