Accueil > S’informer > Articles et traductions > En Syrie, sous les bombes, ils (...)

En Syrie, sous les bombes, ils installent des antennes pour diffuser des radios libres

, par Terraeco

Ils changent le monde - Une association parisienne aide les médias syriens indépendants à émerger dans le pays en guerre.

Ici, des journalistes syriens décrivent la situation de leur pays au jour le jour sur des chaînes d’information continue internationales. Là, des antennes faites avec les moyens du bord diffusent des émissions de radios libres sur la bande FM. Tandis qu’une imprimante semi-professionnelle distribue des journaux dans tout le pays. La Syrie, où la guerre et des décennies de censure empêchent toute communication, voit pourtant émerger des médias indépendants.

L’association Smart (Syrian media action revolution team), basée à Paris, est l’un des meilleurs témoins et soutiens de ces initiatives. Depuis plus de deux ans, elle conseille, forme, et apporte une aide logistique aux journalistes du pays. « Dès le début de la révolte, il était pour nous évident qu’il fallait absolument informer sur ce qui se passait en Syrie. Nous avions tous en tête le précédent du massacre de Hama, en 1982, qui était resté presque inconnu à l’époque. Nous savions qu’il fallait que le monde soit au courant de tout pour protéger les gens à l’intérieur », explique Chamsy Sarkis, cofondateur de Smart, fils d’opposants au régime de Bachar El-Assad et donc interdit de séjour en Syrie depuis sa naissance.

Consultez l’intégralité de l’article sur Terra Eco

Agenda Tous les événements

S'abonner aux lettres Les dernières lettres

Suivez-nous