Accueil > S’informer > Articles et traductions > Detroit met-elle en position d’échec (...)

Detroit met-elle en position d’échec l’Allemagne ?

¿Detroit pone en jaque a Alemania ?

, par RODRIGUEZ Ariel Noyola , UGARTECHE Oscar

Maintenant en plein XXIème siècle, une nouvelle faillite municipale apparaît à Detroit. Ville fondée en 1701, située dans l’état de Michigan et couvrant 370 kilomètres carrés, la ville s’est déclarée techniquement en banqueroute le 18 juillet avec une dette de 18 500 millions de dollars. La plus grande faillite enregistrée aux États-Unis après la cessation de paiement du Jefferson County dans l’état d’Alabama en 2011 avec 4 200 millions de dollars. « L’implosion financière » de Detroit a plus à voir avec le déclin de la position US sur le marché mondial d’automobiles et moins avec la crise de 2007-2008. Ce qui est arrivé est un processus de délocalisation industrielle croissant vers le Mexique et le Canada et une concurrence croissante de ses homologues allemands (VW, Mercedes et BMW), des japonais (Honda, Nissan et Toyota), du groupe Tata de l’Inde et de la vigoureuse industrie automobile chinoise (FAW, Geely Holdings Group Co. Ltd., le Shanghai Automotive Industry Corporation, etc.).

Après avoir compté une population de 2 millions d’habitants pendant l’apogée industrielle des années cinquante, maintenant Detroit en compte 700 000 . Entre 2000 et 2010 , elle a perdu 250 000 habitants, l’équivalent de la sortie d’une personne toutes les 20 minutes. Son taux de chômage s’élève à 12 %, tandis que la moyenne nationale est de 7.6 %.

Lire l’intégralité de l’article sur le site El Correo

Infos complémentaires

Agenda Tous les événements

S'abonner aux lettres Les dernières lettres

Suivez-nous