Accueil > S’informer > Articles et traductions > Des jeunes féministes réclament la (...)

Des jeunes féministes réclament la liberté d’expression pour les femmes en République Démocratique du Congo – Entrevue avec une

, par Association pour le progrès des communications (APC)

Françoise Mukuku Mwamba Malale est coordonnatrice nationale de l’association Si Jeunesse Savait, basée à Kinshasa en République Démocratique du Congo. Au cours de cette entrevue, elle relève les actions menées par les jeunes féministes de République Démocratique du Congo dans le domaine des TIC.

Si Jeunesse Savait est une association de jeunes féministes comme l’explique sa coordonnatrice : « nous sommes venues de plusieurs associations de femmes, ou de droits humains pour créer une structure fière de son féminisme, dédiée non pas à défendre les droits de toutes les femmes seulement mais surtout de celles ayant moins de 30 ans. Nous reconnaissons qu’elles font face à des problèmes spécifiques à leur sexe, à leur âge et à leur situation géographique ».

Promotion des droits sexuels et reproductif, entreprenariat féminin et promotion des technologies de l’information et de la communication (TIC) sont les principaux axes du travail de cette association. Lire

Agenda Tous les événements

S'abonner aux lettres Les dernières lettres

Suivez-nous