Accueil > S’informer > Dossiers > Commerce équitable : quelle réponse (...)

Dossier Introduction

Commerce équitable : quelle réponse aux défis sociaux et environnementaux ?

, par CDTM de Paris

JPEG - 74.4 ko
Fairpride organisée à Paris, mai 2011. Photo Jacky Prudhomme cc by nc

Depuis son origine, le commerce équitable met en place une autre pratique du commerce afin de permettre à des producteurs et travailleurs marginalisés des pays du Sud de vivre de leur travail en leur offrant des débouchés sur les marchés des pays du Nord dans des conditions décentes. A l’origine et pendant de nombreuses années, cette démarche a été pratiquée dans une dimension Sud-Nord. Depuis quelques années, cette définition géographique s’estompe et un commerce équitable Sud-Sud et Nord-Nord se développe. Tout récemment, la législation française a évolué pour reconnaître un commerce équitable Nord-Nord.

La démarche du commerce équitable est fondée sur un partenariat de longue durée entre producteurs et acheteurs et prévoit un prix « juste » c’est-à-dire équitable pour le producteur et le consommateur et respectueux de l’environnement. Un cahier des charges engage les parties sur des principes stricts et prévoit la traçabilité des produits, indispensable pour crédibiliser la démarche. A ces principes de base, l’acheteur s’engage à ajouter une prime de développement qui sera consacrée au financement d’un projet social ou économique au profit de la communauté des producteurs.

Il existe actuellement une pluralité d’organisations de commerce équitable qui s’accordent sur ces principes de base mais divergent dans la pratique : certaines organisations travaillent en « filière intégrée » (Artisans du Monde, Minga,...) où toutes les étapes de la chaîne d’approvisionnement sont reconnues comme équitables ; d’autres organisations pratiquent une « filière labellisée » (Max Havelaar/Fairtrade,...) dont l’objectif est de garantir seulement l’équité du produit et de le mettre sur le marché le plus largement possible, y compris dans la grande distribution.

Pour mener à bien leurs objectifs, toutes les organisations de commerce équitable travaillent sur 3 axes : vendre le plus largement possible ; informer les consommateurs et l’opinion publique ; faire pression sur les décideurs économiques et politiques pour orienter des pratiques économiques plus équitables.

Agenda Tous les événements

S'abonner aux lettres Les dernières lettres

Suivez-nous