Accueil > S’informer > Articles et traductions > Centrafrique : les racines de la (...)

Centrafrique : les racines de la violence

, par International Crisis Group

Ce rapport, publié quelques jours seulement avant une explosion de violence à Bangui, permet de comprendre la crise en Centrafrique.

La crise centrafricaine est une crise de longue durée, émaillée de violences sporadiques sur fond de désintégration de l’Etat, d’économie de survie et de profonds clivages entre groupes socio-ethniques. Alors que les groupes armés (dont les anti-balaka et les ex-Seleka) se caractérisent par leur criminalisation et leur fragmentation, les tensions intercommunautaires ont mis à mal l’unité nationale et la fabrique sociale centrafricaine. Malheureusement, la feuille de route de la sortie de crise qui prévoit des élections avant la fin du mois de l’année 2015 n’est qu’une réponse de court terme aux défis de long terme.

Le rapport précise que l’organisation précipitée d’élections ressemble à une fuite en avant qui présente de nombreux risques : exacerber les tensions intercommunautaires existantes, éclipser l’indispensable travail de reconstruction du pays et reporter aux calendes grecques la solution de problèmes urgents comme le désarmement des miliciens et des communautés.

Il termine avec des recommandations pour lancer le processus de désarmement des combattants et des communautés armées avant d’appeler les Centrafricains à voter.

Lire le rapport sur le site de Crisis Group

Agenda Tous les événements

S'abonner aux lettres Les dernières lettres

Suivez-nous