Accueil > S’informer > Dossiers > Pour la reconnaissance du droit à l’information et à la communication > Bibliographie sur les médias alternatifs

Dossier Pour la reconnaissance du droit à l’information et à la communication

Bibliographie sur les médias alternatifs

, par CEDIDELP

Ouvrages et articles généraux

Presse, radio, télé, médias et... diversités ?
ANTIPODES , 2008/06, 181. 43 P.
Ce numéro d’Antipodes aborde trois axes : La représentation par les médias de la diversité culturelle et sociale ; le traitement médiatique des faits divers et leur ethnicisation ; la dénomination de la diversité entre langage cru et politiquement correct.

Médias radicalement démocratiques
ANTIPODES, N° 190 (01/09/2010)
Ce dossier est consacré aux médias et à la diversité. La question posée est double et considère à la fois la façon dont une pluralité de regards et d’opinions peut (ou ne peut pas) s’exprimer à travers les médias, et à la fois comment ces derniers reflètent (ou ne reflètent pas) la diversité de la société. L’émergence de médias alternatifs (sites de presse indépendants sur Internet, radio amateur) montre bien le besoin de faire entendre une autre voix que celle des médias traditionnels.

Traitement de la diversité, diversité de traitement
ANTIPODES, outil pédagogique n°12 – 2011

L’empire des médias
MANIERE DE VOIR , 2002/05, 63. P. 1-98
Les médias sont les nouveaux maîtres du monde. La culture, l’identité culturelle de chacun, sont mises a mal par les médias (la télévision, de la presse et de la radio). Entre uniformisation et déformation de la réalité, les médias ont fait de l’information une marchandise qu’ils gèrent selon les règles du marché.

Combats pour les médias
MANIERE DE VOIR , 2005/04, 80. 98 P.
Des informations occultées ou déformées et une propension à développer de préférence des faits divers à sensation discréditent les médias. Cette dérive n’a fait que s’accentuer, depuis 1980, avec le phénomène de concentration des médias aux mains de quelques grands groupes. Ce déficit démocratique est atténué avec l’Internet, développé surtout dans les pays riches, et avec l’existence de journaux alternatifs à faible tirage.

Internet, révolution culturelle
MANIERE DE VOIR , 2010/02, 109. 98 P.
Le bouleversement des habitudes culturelles amené par l’Internet dans le domaine de l’information est l’amorce d’un changement de société. L’internet dérange la presse, l’industrie du disque, l’édition avec les librairies en ligne et des salariés avec l’exigence d’une connexion permanente au réseau qui fait tomber la frontière entre vie professionnelle et vie privée. L’apport le plus évident est la libération de la parole. Les avantages apportés par Internet restent très inégalement répartis au sein d’un même pays et à l’échelle du globe. Il est le marché le plus mondialisé qui a le mieux résisté à la crise.

Les télécommunications, entre bien public et marchandise
BENAMRANE Djilali (dir.), EDITIONS CHARLES LEOPOLD MAYER, 2005, 378p.
La communication est au cœur des sociétés humaines. Avec le télégraphe, le téléphone, la maîtrise des ondes et Internet, l’économie-monde occidentale a construit le système nerveux de son hégémonie. L’essor rapide des possibilités de connexion jusqu’aux points les plus reculés de la planète est aujourd’hui un facteur clé de la mondialisation, sans pour autant que le droit à la communication pour tous ne soit assuré. Face à la déréglementation et à la perspective d’un élargissement de la « fracture numérique », les résistances se multiplient. Nombre des pionniers des NTIC sont proches du mouvement des logiciels libres et militants d’un monde plus solidaire. En Afrique, des syndicalistes, parlementaires, groupements d’usagers, ONG inventent des pratiques nouvelles. Ces mouvements montrent que la revendication de biens publics dans le domaine des télécommunications devient primordiale.

Médias : une alternative qui presse
BONNIN, Olivier ; DETOLLE, Alain ; INTERDEPENDANCES , 2010/07, 78. P. 20-32
La crise imprime sa marque sur la presse écrite. A force de perdre lecteurs et annonceurs, les journaux français tombent sous la coupe d’industriels peu soucieux de leur indépendance. Des alternatives subsistent pourtant : coopératives, sociétés de rédacteurs, associations de lecteurs... encore reste-t-il à inventer une presse rentable à l’ère d’Internet.

Les mobilisations informationnelles dans le mouvement altermondialiste
CARDON Dominique et Fabien GRANJON ; COLLOQUE « LES MOBILISATIONS ALTERMONDIALISTES », 3-5 décembre 2003

Les jeunes politisent les médias sociaux
ESSOUNGOU, André-Michel. AFRIQUE RENOUVEAU , 2010/04, VOL. 24, 1. P. 3-4
Les jeunes africains utilisent les nouvelles technologies pour avoir accès aux débats et aux événements politiques. L’objectif est de démocratiser et de libérer l’information. Un logiciel kenyan téléchargeable devient un outil de participation politique.

L’information responsable : un défi démocratique
MARTIN-LAGARDETTE, Jean-Luc. PARIS : CHARLES LEOPOLD MAYER, 2006/05. 296 P.
La critique des médias et des journalistes prend chaque jour de l’ampleur. Les contraintes économiques, les bouleversements technologiques et la demande du public influencent considérablement la presse. L’auteur tente d’expliquer les rouages de la profession de journaliste. Il propose des mesures concrètes destinées à favoriser l’avènement d’un jounalisme citoyen et d’une information responsable. Ces mesures rendraient à la presse une crédibilité aujourd’hui chancelante et légitimeraient le rôle démocratique qui devrait être le sien.

Et maintenant, le monde en bref : les médias et le nouveau désordre mondial
MARTHOZ, Jean-PaulBRUXELLES : GRIP ; EDITIONS COMPLEXE, 2006/05. 324 P. (LES LIVRES DU GRIP)
La mondialisation rend actuellement le rôle de l’information plus important que jamais. L’auteur analyse la situation des médias en douze chapitres. Il montre la privatisation de la censure, les phénomènes de concentration, les manipulations en temps de guerre, les dérives du journalisme humanitaire, l’interdépendance des différents secteurs. Il pose une question clé : les journalistes peuvent-ils rester témoins et échapper au risque de devenir acteurs de l’actualité dans laquelle ils baignent. Rendant hommage aux journalistes qui accomplissent avec passion et sérieux ce métier essentiel, il invite à réfléchir sur l’information que nous souhaitons et, dans le dernier chapitre "Que faire ?", il donne des pistes.

Menaces sur l’indépendance des médias
MENS, Yann (sous la dir. de)ALTERNATIVES INTERNATIONALES , 2010/03, 46. P. 48-59
Pour résister au pouvoir politique et contribuer au débat démocratique, les médias doivent avoir les moyens juridiques et matériels de leur indépendance. Alors que les revenus publicitaires diminuent, seul un soutien renouvelé de l’opinion publique permettra de produire une information de qualité.

Devenons des médias alternatifs ! Guide des médias alternatifs et des sources d’informations différentes
MONTOYA ESTEBAN. LYON : LE P’TIT GAVROCHE, 2006/09. 365 P.
Ce guide des médias alternatifs et des sources d’informations différentes est un excellent descriptif des réseaux d’information alternatifs. Il donne à tout à chacun et en particulier au journaliste amateur et professionnel les moyens d’accéder à des sources d’information diversifiées. Le carnet d’adresse est complet et couvre la France entière : pour un usage opérationnel !

Créons des médias alternatifs !
MONTOYA Esteban. In SILENCE, N° 332 (01/02/2006), pp.4-19.
L’auteur Esteban Montoya répond aux questions que nous nous posons sur le média alternatif. Selon quels critères considérons-nous qu’un média est alternatif ? Quelle est la limite de cette définition ? Et pourquoi existent-ils ?

Qu’est-ce qu’une presse publique ?
SADER, Emir. DIAL , 2008/05/01, 2997. P. 1-6
La réflexion proposée concerne ce que doit être une presse publique. Depuis 30 ans, le néolibéralisme s’est approprié la sphère privée. Pour le libéralisme ce qui est important c’est le marché, même pour l’éducation ou la santé. L’Etat est le siège d’une confrontation entre sphère publique et sphère mercantile. Une presse publique doit être aussi une presse de construction de nouvelles valeurs. Elle doit prêter attention aux jeunes pauvres abandonnés par l’idéologie dominante. Démocratiser, c’est démercantiliser comme par exemple ce que fait l’Alternative Bolivarienne pour les Amériques (ALBA). Car il faut appuyer la construction de sociabilités alternatives et la presse publique a un rôle central à jouer.

C’est vrai que la télé truque les images ?
SCHNEIDERMANN, Daniel ; SCHNEIDERMANN, Clémentine. PARIS : ALBIN MICHEL, 2008/10. 235 P.
Daniel Schneidermann utilise sa propre expérience pour répondre aux questions de sa fille encore lycéenne. Ces questions l’obligent parfois à des réflexions sur son propre comportement et à des remises en cause. Même s’il n’y a pas de censure en France, l’autocensure la remplace souvent. Sur Internet, la liberté est totale et les informations nombreuses et en temps réel le plus souvent, mais attention à croiser différentes sources.

Médias : nouvelle arme ou miroir aux alouettes ?
THIENOT, Dorothée. ALTERMONDES , 2010/09, 23. P. 32-33
Les médias sont essentiels pour relayer nos revendications auprès du grand public et des décideurs. L’action spectaculaire ou théâtralisée n’est qu’une des façons de toucher les gens. Ainsi beaucoup d’associations veulent capter les médias tout en déplorant leurs techniques marchandes. Le côté festif dérange certains mouvements qui l’associent à la futilité. Il ne faut pourtant pas confondre le fond et la forme.

Les nouveaux désinformateurs
WEILL-RAYNAL, Guillaume. PARIS : ARMAND COLIN, 2007/02. 224 P.
L’auteur démontre que la France est la cible d’une entreprise systématique de désinformation et qu’elle joue un rôle de relais de manipulation mondiale des consciences. A l’aide d’exemples, notamment tirés de l’étude du conflit israélo-palestinien, il montre le rôle joué par les "nouveaux imposteurs". Il dénonce les amalgames, à travers la "théorie du complot" et du "choc des civilisations" et appelle à restaurer une véritable éthique des faits.

Des exemples de médias alternatifs de par le monde

Seine-Saint-Denis : arrêt sur images
ALTERMONDES , 2007/12, HORS SERIE n°4. 52 P.
Les révoltes urbaines démarrées en 2005 à Clichy-sous-Bois ont collé à la peau de la Seine-Saint-Denis - le " 9-3 " - une étiquette de violence et une image méprisée. Pourtant, ce département créé en 1964 est un territoire qui a une histoire riche et diversifiée : passé du maraîchage aux industries agroalimentaires puis chimiques, il a accueilli l’immigration, intérieure et extérieure, expérimenté les grands ensembles, construit le Stade de France... Actuellement, population et élus inventent un futur qui fait place à la solidarité locale et internationale et où les jeunes sont en passe de conquérir une nouvelle image.

La course d’obstacle des médias
BARON, Julie. ALTERMONDES , 2009/09, 19. P. 35
La communauté internationale pointe du doigt une démocratie en danger. Ces derniers mois, le président Mamadou Tandja a usé de tous les moyens pour se maintenir au pouvoir. Le conseil supérieur de la communication a pour prérogatives de garantir la liberté de l’information, l’indépendance des médias et l’accès équitable des partis politiques et des citoyens aux médias. Ce n’est pas le cas actuellement puisque les arrestations de journalistes s’accélèrent ainsi que les suspensions de radios, télévisions et journaux.

Internet sème la parole démocratique
BENILDE, Marie. MANIERE DE VOIR, 2011/07, p.39-40

Vrais clichés et fausse neutralité
CHATEL, Luc. MIGRATIONS SOCIETE , 2007/05, VOL. 19, 111-112. P. 135-143
L’essentiel des articles de la presse écrite et des sujets télévisés sur l’immigration se résume en analyses et commentaires politiques de projets législatifs et déclarations de responsables associatifs. Chacun offre une approche très limitée voire biaisée de la question. Les politiques formatent leurs discours ; les associations succombent souvent à la facilité du discours percutant. La presse écrite cherche à rivaliser dans le sensationnalisme et dans la mise en scène. Dans les médias le seul discours admis sur l’immigration est celui de la menace, de la " maîtrise des flux migratoires ". L’hypocrisie à en appeler à une neutralité politique pourrait s’expliquer par le fait qu’il n’existe qu’une minorité de journalistes issus de l’immigration dans les rédactions. La diversité serait cependant nécessaire pour que les lecteurs-téléspectateurs se sentent représentés mais aussi pour la richesse des échanges et des débats dans les salles de rédaction.

La voix des communautés en Casamance
CLOSEL du, Elisabeth. FAIM DEVELOPPEMENT MAGAZINE, 2011/09, P.22-23

Les médias africains militent en faveur d’une plus grande liberté
FLESHMAN, Michael. AFRIQUE RENOUVEAU , 2005/07, VOL. 19, 2. P. 3, P. 21
En Afrique de nombreux journalistes sont encore persécutés. Les progrès de la liberté de la presse avancent lentement, avec la diversité et l’indépendance des médias. Les nouvelles technologies permettent l’accès à une plus grande diversité de points de vue. La déclaration des principes de Banjul donne force juridique à la liberté d’expression et à la liberté de la presse.

RDC : Les médias défendent la démocratie
FLESHMAN, Michael. AFRIQUE RENOUVEAU , 2007/04, VOL. 21, 1. P. 9-11
La liberté et la responsabilité de la presse vont de pair. Les médias indépendants sont les garants des libertés publiques. Mais, en République Démocratique du Congo, beaucoup de médias sont de parti pris et, de ce fait, source de violence. C’est un défi pour les journalistes, le gouvernement et la communauté internationale que de contribuer au développement d’une presse libre et indépendante qui, elle-même, participera au développement de la nation.

Elections et médias en Afrique centrale : voie des urnes , voix de la paix ?
FRERE, Marie-Soleil. PARIS : KARTHALA ; INSTITUT PANOS PARIS, 2009. 358 P.
Dans six pays d’Afrique centrale (Burundi, Rwanda, République du Congo, République démocratique du Congo, Tchad, République Centrafricaine), des élections pluralistes ont été organisées, elles ont marqué l’aboutissement d’un processus de paix après un conflit armé. Juxtaposant les expériences et témoignages de dizaines de journalistes de ces six pays, ce livre montre comment les médias ont tenté de couvrir les différentes phases du processus électoral, de la période de préparation à la proclamation des résultats. Y sont décrits les pressions politiques, problèmes matériels et techniques, contraintes contextuelles mais aussi la solidarité professionnelle des journalistes.

Médias, journalistes et espace public
FRERE, Marie-Soleil (dir.). PARIS : KARTHALA ; POLITIQUE AFRICAINE, 2005. 212 P.
Le champ médiatique africain a connu des mutations sans précédent ces quinze dernières années. La libéralisation du secteur, conjointement aux processus d’ouverture politique des années 1990, a entraîné une floraison de journaux privés et de stations de radio dans la plupart des pays. La profession de journaliste s’est trouvé profondément renouvelée dans ses vocations, ses modes d’intervention dans l’espace public et son rapport au pouvoir politique. Pourtant les difficultés économiques, l’instabilité politique de certains pays, le manque de professionnalisation et les velléités de contrôle des dirigeants constituent autant d’entrave au développement d’entreprises médiatiques performantes. A la fois observateurs et acteurs des évolutions de leurs Etats, les journalistes africains ont accompagné et symbolisé une révolution des " mots " et des usages en politique, mais restent aujourd’hui préoccupés par des problèmes de survie, laissant poindre une interrogation : pourquoi et comment être professionnel de l’information en Afrique aujourd’hui ?

La fabrication médiatique de "l’islamiste des banlieues d’ici et d’ailleurs"
GEISSER, Vincent. MIGRATIONS SOCIETE , 2007/05, VOL. 19, 111-112. P. 123-133
A. Chaambi, membre fondateur de l’Union des jeunes musulmans (UJM) s’attache à établir une distinction entre les journalistes locaux qui sont plus corrects parce qu’ils connaissent les réalités du terrain et les médias nationaux qui versent plus facilement dans les clichés et amalgament l’islam avec l’étranger. Il raconte ses premiers contacts avec les médias locaux, régionaux et internationaux. A force de subir plusieurs mauvaises expériences avec les journalistes et les médias, l’UJM a décidé l’arrêt des relations avec les médias, pratiquant une sorte d’abstinence médiatique. Les changements du regard médiatique sur les banlieues et les musulmans pourraient être introduits par l’émergence de médias autonomes.

Médias libres : un enjeu pour la démocratie
GEREZ, Jean-Claude. FAIM DEVELOPPEMENT MAGAZINE, n°258, 2011, pp.15-16.

Les radios communautaires chiliennes : Une voix pour le développement
GEREZ, Jean-Claude. FAIM DEVELOPPEMENT MAGAZINE, n°258, 2011, pp.17-18.

Les médias privés en Syrie
KAWAKIBI, Salam. MAGHREB MACHREK , 2010/04, 203. P. 59-71
Les médias privés se sont développés en Syrie au début des années 2000, après plusieurs décennies de blocage et de domination des médias publics. L’article revient sur l’histoire récente afin d’expliquer les genèses de la situation, ses blocages, ses espoirs et ses défaites. Ensuite, l’auteur tente d’exposer les points de vue de la majorité des acteurs travaillant sur la scène médiatique publique et privée.

La radio, instrument de réconciliation
KIMANI, Mary. AFRIQUE RENOUVEAU , 2007/10, VOL. 21, 3. P. 3, P. 20-22
Après les conflits, une information objective est nécessaire pour revitaliser la société civile. Les radios indépendantes ont un rôle important à jouer pour ramener la paix et la justice. Elles peuvent aider à promouvoir la démocratie, à faire connaître le droit, les responsabilités financières, à entraîner la participation de la population. Le PNUD, l’UNESCO, les organisations humanitaires utilisent ces médias.

Le Bondy Blog dans la cour des grands
KREMER, Pascale. LE MONDE MAGAZINE, 2010/10, P.92-95

Les radios communautaires : la voix des pauvres
MADAMOMBE, Itai. AFRIQUE RENOUVEAU , 2005/07, VOL. 19, 2. P. 4-5
Les radios privées et associatives donnent la parole aux communautés. Peu coûteuse, la radio est un média très utilisé en zones rurales : elle permet d’informer, d’éduquer et d’acquérir de nouvelles compétences. Elle permet aux gens de s’exprimer et est donc un facteur de démocratie.

Les Médias en Méditerranée : nouveaux médias, monde arabe et relations internationales
MOHSEN-FINAN, Khadija (sous la dir. de). ARLES : ACTES SUD ; BARZAKH (DZ), 2009/04. 400 P. (ETUDES MEDITERRANEENNES)
Depuis les années 1990, la généralisation des télévisions satellitaires et l’avènement d’Internet ont bouleversé le paysage médiatique et contribué à une modification profonde du rapport entre les populations et l’information. Acteurs politiques à part entière, les médias entretiennent des liens à la fois conflictuels et ambigus avec les différents pouvoirs (politique, judiciaire, financier, religieux) et pèsent directement sur les relations internationales. Cet ouvrage se propose de mieux situer la place et le rôle des médias dans les sociétés méditerranéennes et particulièrement dans les pays arabes.

Médias alternatifs : la faim de savoir
PLAGNOL Violaine. FAIM DEVELOPPEMENT MAGAZINE, n°254-255, 2011/01, pp.50-51.
Très vite au cours de son histoire, le CCFD va soutenir des médias alternatifs dans les pays du Sud. Si, pour l’association, ce soutien est au départ, essentiel, il se heurtera au fil du temps aux controverses et aux difficultés de sa mise en œuvre. Aider les médias alternatifs du Sud n’était pas une tâche secondaire. C’était aussi important que de creuser un puits.

La télévision se construit au Venezuela
RAMIREZ, Ronnie. DIAL , 2005/06/01, 2809. P. 5-6
Se débarrasser d’une forme télévisuelle normalisée n’est pas facile. Hugo Chàvez, s’il veut changer la société, doit réinventer la télévision. La télé Vive TV, vision du Venezuela, veut informer et éduquer en s’appuyant sur l’expérience des communautés qui faisaient déjà de la télévision dans l’illégalité depuis de nombreuses années. C’est une université populaire à laquelle le téléspectateur participe. Le dynamisme quotidien de cette télévision montre ainsi un modèle de développement et de démocratie participative.

Construire des moyens de communication alternatifs
VIANA, Nilton. DIAL , 2008/05/01, 2998. P. 1-6
Les médias brésiliens diffusent une pensée uniforme et relaient le capitalisme mondial. Mais on assiste aussi à une lutte pour la démocratisation de la communication. Le Mouvement des Sans Terre (MST), le mouvement social Via Campesina et d’autres, se sont associés pour créer le journal BRASIL DE FATO. Son défi est de construire des moyens de communication populaires. Malgré les difficultés, le journal se consolide en tant que média de gauche et aborde sa cinquième année grâce à un réseau de militants qui affirment que ce journal s’intègre dans un projet politique et populaire pour le pays.

Documents en ligne

La moitié des internautes de 15 à 19 ans ont créé un blog
BARBOT Hervé
Publié à l’occasion de la 3ème édition des Assises de la Presse Ecrite et de la Jeunesse le 22 mars 2006, le sondage Ipsos- Graines de Citoyens s’est attaché à éclairer deux dimensions : la relation des jeunes à l’internet et leurs critères de jugement et de confiance dans les médias. Il apparaît que les jeunes internautes ne sont ni plus addicts au net que leurs aînés, ni moins consommateurs d’autres médias que les autres internautes. Ils ont en revanche une utilisation d’internet plus diversifiée, motivée par l’échange et la communication.
http://www.ipsos.fr/ipsos-mediact...

Forum des médias libres 2002
BOURE Philippe
Le 5 juillet 2002 s’est tenu à Nice le premier "Forum des médias libres" organisé par le mensuel niçois, "Le Babazouk". Cette initiative a permis de réunir des représentants de cette "nouvelle presse" tant écrite (avec, par exemple "Le Fakir" d’Amiens, ou "Nouvelles Vagues" de Bordeaux) qu’audiovisuelle (et notamment "Zalea TV", première chaîne associative à ambition nationale). Nous assistons actuellement à l’émergence de cette presse dite libre, qui se développe dans la plupart des régions françaises, sans pour autant donner lieu à une littérature importante. Le forum niçois aura eu pour mérite d’ouvrir la voie à une réflexion de fond quant à ce phénomène dont l’ampleur ne peut plus échapper aux chercheurs et autres professionnels du monde des médias. Un article de Philippe Boure, docteur en droit des médias.
http://zalea.org/ancien/...

Série d’interventions Séminaire Médias Citoyens - FSM Dakar 2011
CEDIDELP/RITIMO Rinoceros
L’information et la communication ont rarement occupé une place centrale au sein des Forums sociaux. A Dakar, en février 2011, des mouvements sociaux de communication de tous les continents ont décidé de sortir de l’ombre en organisant un séminaire sur les médias citoyens. Les dix organisations participantes ont partagé leurs analyses sur la nécessité et les enjeux d’une information alternative en la plaçant au cœur des mobilisations politiques et sociales. Chaque mois, Ritimo / Rinoceros met en ligne le fichier audio d’une intervention enregistré à Dakar et monté par le Cedidelp.
http://www.ritimo.org/article4144.html

Représentation de la diversité de la société française à la télévision
CSA (Conseil supérieur de l’audiovisuel français)
L’objet de ce rapport est de porter à la connaissance du Parlement l’état de la représentation de la diversité dans les médias audiovisuels. Le Conseil s’appuie sur les résultats du baromètre de la diversité, l’appréciation du respect des engagements pris par les chaînes pour l’année 2010, ainsi que les engagements des éditeurs de services souscrits pour l’année 2011. Le Conseil y formule des préconisations relatives à une meilleure représentation de la diversité dans les médias audiovisuels.
http://www.ladocumentationfrancaise.fr...

Téhéran veut régler son compte à Internet
FASSIHI Farnaz et Christopher Rhoads. COURRIER INTERNATIONAL, n°1075n 2011/06
Les autorités iraniennes viennent d’opter pour un moyen radical de contrôler le réseau. Leur objectif est de créer un Intranet géant sans lien avec le reste du monde.
http://www.courrierinternational.com/...

Les médias alternatifs : entre luttes de définition et luttes de (dé-)légitimation
FERRON Benjamin
Les médias dits "alternatifs" font l’objet de définition et d’approches très variables. Ce travail propose de distinguer cinq modèles d’analyse, mobilisés dans les travaux universitaires et la littérature militante à leur sujet : en reflet inversé des médias dominants, par définition de critères, typologiques, généalogiques, et systémiques/spontanéistes. La mise en évidence des présupposés normatifs qui fondent ces analyses permet d’expliquer les formes explicites ou dissimulées de légitimation ou de délégitimation de cette communication largement perçue comme "déviante".
[http://lesenjeux.u-grenoble3.fr/2006-supplement/Ferron/index.php]

Les médias au cœur de la révolution
HAMMAMI, Sadok. Slate Afrique, 2011/02
La gestion autoritaire des médias a précipité la formation d’une sphère publique parallèle sur Internet, ouvrant la voie à une révolution moderne et un nouveau contrat social.
http://www.slateafrique.com/...

Le baromètre thématique des journaux télévisés : l’Afrique dans les JT, une certaine image...
INA. En 2009, à peine plus de 1000 sujets ont couvert l’actualité africaine. Et quand les rédactions s’intéressent à l’Afrique, c’est pour rendre compte, le plus souvent, d’une actualité violente (conflits, terrorisme) qui occupe 21,3% des sujets de 2010, dix fois plus que la culture qui dépasse à peine les 2%. Rapport de l’INA publié en mars 2011, fiche n°21.
http://www.ina-sup.com/...

Place et évolution des radios communautaires pendant la transition démocratique au Chili
LOUVET, Florianne. Université Lumière Lyon 2, 2010
Les radios communautaires chiliennes surgissent pour la majeure partie au moment de la chute de la dictature militaire de Pinochet, à la fin des années 1980 et au début des années 1990. Elles naissent du désir de participation des citoyens au nouveau régime démocratique. Ce boom de radios ne sera pourtant que de courte durée. Quelques années plus tard, la plupart de ces radios ont disparu ou demeurent clandestines. Comment expliquer cette présence puis soudaine absence des radios communautaires de la vie politique et médiatique chilienne ? Différentes hypothèses d’origine externe comme interne aux radios communautaires peuvent constituer des éléments de réponse.
http://doc.sciencespo-lyon.fr/Ressources/Documents/Etudiants/Memoires/Cyberdocs/MFE2010/louvet_f/pdf/louvet_f.pdf

La radio et la télévision au service de l’éducation et du développement en Afrique, Analyse de l’action de l’Unesco dans les années 1960-1970
MAUREL Chloé
L’Unesco, organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture, créée en 1945, s’est beaucoup consacrée à l’aide au développement en Afrique à partir des années 1960. Plusieurs projets ont été lancés consistant à utiliser la radio et la télévision en vue de l’éducation et du développement. La télévision communautaire au Sénégal comme la télévision éducative en Côte d’Ivoire témoignent des succès comme des difficultés de telles tentatives.
http://www.africultures.com...

Médias et plaidoyer, comment faire porter la voix des ONG ?
HUMANITAIRE , 2006/06, 3. 64 P.
Les relations entre médias et humanitaires ont déjà une longue histoire, depuis que les objectifs des caméras se sont pointés sur le Biafra en 1968. Elles ont parfois été tendues, les ONG reprochant aux journalistes une couverture médiatique inégale des crises humanitaires. En effet, parler de médias et d’humanitaire c’est aussi parler de l’opinion publique que les ONG cherchent désormais à mobiliser par leurs propres moyens. Ce numéro spécial est également l’occasion d’un hommage à Christophe de Ponfilly, journaliste et cinéaste, qui fut le compagnon des humanitaires en Afghanistan.
http://www.medecinsdumonde.org...

« Nos caméras sont des armes, les reportage, nos balles »
MOUTTET Jean-Baptiste
Au Venezuela, le secteur des médias alternatifs est très développé : 280 chaînes de télévision et de radio répertoriées par les autorités, plus celles qui ne le sont pas. Ces médias communautaires, soutenus et animés par les habitants des quartiers défavorisés eux-mêmes, tiennent à leur indépendance. Certains la considèrent d’ailleurs menacée par un projet de loi visant à leur donner un statut et à leur apporter une aide financière. Plongée dans ces médias libres, dans les quartiers populaires de Caracas, loin des oligarchies journalistiques.
http://www.bastamag.net/article1875.html

Les médias citoyens et participatifs
QUERO Séverine
Une nouvelle société de l’information, fondée sur la culture de l’échange, des savoirs partagés se dessine. Réflexion autour des enjeux de la participation citoyenne : ces nouveaux supports d’information remplissent-ils efficacement leur rôle ? Peut-on leur faire confiance ? Quels bouleversements vont-ils engendrer ?
http://clemi.ac-creteil.fr/interactif/spip.php?article46

Les médias participatifs et citoyens au cœur de la communication Nord-Sud
TCHEHOUALI Destiny
Les médias de masse se sont imposés dans la société contemporaine en faisant des journalistes les intermédiaires incontournables dans la chaîne de production et de diffusion de l’information. Le journalisme, en tant que relais des événements et des faits sociaux, subit aujourd’hui de nombreuses transformations inhérentes aux mutations sociales ayant affecté les espaces et territoires de l’information, les usages de cette information, le statut de ses acteurs et la multiplicité des discours sociaux. Ces bouleversements débouchent inéluctablement sur ce que Jean François Têtu , Enseignant à l’Institut d’Etudes Politiques de Lyon, qualifie de « dispersions du journalisme ».
http://vecam.org/article1073.html

Agenda Tous les événements

S'abonner aux lettres Les dernières lettres

Suivez-nous