Accueil > S’informer > Dossiers > La longue marche des Roms vers la conquête de leurs droits > Bibliographie sur les Roms

Dossier La longue marche des Roms vers la conquête de leurs droits

Bibliographie sur les Roms

, par CIIP

Généralités

Précis à l’usage des journalistes qui veulent écrire sur les noirs, les musulmans, les asiatiques, les roms, les homos, la banlieue, les juïfs, les femmes...
INSTITUT PANOS. - PARIS : INSTITUT PANOS, 2013/10. - 95 P.- (IDEES RECUES)

Ceux qu’on appelle les Roms
COLLECTIF NATIONAL DROITS DE L’HOMME ROMEUROPE - PARIS : ROMEUROPE, 2013, 22 P ;
Un livret pour déconstruire les principaux préjugés ancrés dans l’opinion publique sur les ressortissants européens vivant en condition de grande précarité en France et que l’on appelle « Roms ». Cet outil vise aussi à permettre au public de s’informer davantage sur les réalités vécues par ces personnes.
http://www.romeurope.org/IMG/pdf/20130613_guide_ceux_quon_appelle_les_roms-web-2.pdf

Gitans, Tsiganes, Roms...
BORDIGONI, Marc - PARIS : LE CAVALIER BLEU, 2013/04, 183 P.

Atlas des Tsiganes : Les dessous de la question rom [texte imprimé] / DELÉPINE, Samuel ; NICOLAS, Alexandre , Cartographe. - PARIS : AUTREMENT, 2012/04. - 96 P. - (ATLAS / MONDE) .
En annexes, bibliographie et glossaire. . - ISBN 978-2-7467-3087-8.
Résumé : Tsiganes, Roms... les raccourcis vont bon train. A preuve, la stigmatisation et l’amalgame entre gens du voyage français et migrants roms roumains. L’histoire et la diversité des Tsiganes sont ignorées. Migrants, nomades ou sédentaires, ils se heurtent partout en Europe et plus ou moins violemment aux problèmes d’emploi, de santé, de logement ou de scolarisation. Leur point commun : être catalogués comme une catégorie ethnique ignorante de leur diversité. Cet atlas remet en cause l’existence d’un "problème public rom", analyse la question, déconstruit les clichés et explore la diversité des populations tsiganes.

La "question rom" en Europe aujourd’hui
ETUDES TSIGANES, 15/10/2012 (2e trimestre 2011), N°46, 224 P.
Dossier comprenant deux parties Situation nationale et Perspectives européennes.
Dans quelle mesure la "question Rom" se distingue-t-elle de la "question tsigane", qui selon les historiens, a constitué un point d’appui pour le développement des démocraties européennes du XXè siècle ? Dans quelle mesure l’introduction de référentiels comme la citoyenneté européenne, le multiculturalisme ou les droits de l’homme influence-t-elle les débats et les controverses liées à la "question rom" ? Points de vue des juristes, des historiens, des anthropologues, des sociologues et des responsables associatifs roms.

Des Tsiganes en Europe
STEWART, Michael ; WILLIAMS, Patrick - PARIS : MAISON DES SCIENCES DE L’HOMME, 2011, 284 P.
Bibliographie.

Roms, une histoire européenne
PIASERE, Leonardo - FRANCE : BAYARD, 2011/10, 250 P.
Bibliographie.
Les cultures roms sont le résultat des processus de rencontre et d’affrontement qui se sont produits au cours de l’histoire de l’Europe. S’intéressant aux mouvements du peuple Rom, de la Grèce byzantine au 11e siècle à l’Empire ottoman, à l’Europe centrale, aux migrations du 15e siècle vers l’occident, jusqu’en Espagne ou en Irlande, voire l’Amérique, mais aussi vers la Russie, la Pologne, jusqu’à l’époque contemporaine, les derniers congrès Rom internationaux et internet, et analysant les chiffres disponibles, l’auteur se livre à une véritable enquête, faisant tomber bien des idées reçues. C’est aussi l’histoire de l’Europe vue côté Rom, que dessine l’auteur, une histoire faite de politiques de sédentarisation, d’assimilation, d’esclavage, d’expulsion ou même de suppression.

Les Rroms, une nation en devenir ?
GARO, Morgan - PARIS : SYLLEPSE, 2009/04, 237 P.
Les Rroms sont une minorité transnationale répartie sur le territoire de plusieurs Etats européens, où ils subissent de sérieuses discriminations. Ce peuple, revendique une existence et des droits. L’auteure décrit la situation dans plusieurs pays (France, Roumanie, Tchéquie) et montre leurs relations avec les associations et les mouvements politiques. A l’heure du danger d’ethnicisation des sociétés européennes, ce peuple manifeste une autre conception du vivre-ensemble, non fondée sur des liens de sang, mais sur des communautés de destin, respecteuses des minorités.

Roms et tsiganes
LIEGEOIS, Jean-Pierre - PARIS : LA DECOUVERTE, 2009. - 126 P. - (REPERES).
Cet ouvrage décrit le parcours sociopolitique et culturel des communautés tsiganes et roms, en prenant en compte leur environnement et les interactions dynamiques entre eux et leur entourage. C’est une minorité révélatrice des fonctionnements sociopolitiques en Europe qui se voudrait sans frontières et où la mobilité des citoyens se développe. Le marginal joue un rôle pilote : de la stigmatisation on passe à la coexistence puis à l’intégration.

Etre femme dans le monde tsigane
HASEU, Julia - ETUDES TSIGANES, n°33-34, 2008/03, P. 3-211
Ce dossier est un outil de travail sur le rôle clé du genre, et, en particulier, des femmes et de la féminité, parmi les tsiganes. Deux ambitions ont guidé les auteurs : décrire la diversité du monde tsigane et poser des jalons problématiques.

Les Tsiganes : une destinée européenne
ASSEO, Henriette - PARIS : GALLIMARD, 2008, 160 P.
Depuis le XVème siècle, les tsiganes s’enracinent en Europe. Les images et représentations sont analysées et illustrées grâce à une riche iconographie. L’ouvrage passe en revus, leur enracinement, leur dispersion, la sédentarisation manquée, les nouveaux statuts (artisans, serfs), l’éclatement des cultures, les tentatives de recensement, les mesures prises à leur encontre dans les différents pays et périodes. Témoignages et documents actuels viennent enrichir le propos.

Roms en Europe
LIEGEOIS, Jean-Pierre - CONSEIL DE L’EUROPE, 2007, 311 P
"Les Roms forment en Europe une communauté d’environ 8 millions de personnes. Ils sont méconnus, enfermés dans des stéréotypes négatifs bâtis autour d’eux, et, depuis des siècles, les politiques développes à leur égard ont visé à leur disparition physique ou culturelle. Ce livre est destiné à mieux faire comprendre les Roms en faisant connaître, d’une part, la richesse de leur culture, de leur style de vie et la force de leur identité, et, d’autre part, les traitements qu’ils ont subis au cours d’une longue histoire". (Résumé d’éditeur).

Djelem, Djelem : une enfance Rrom à Marseille
CONTI, Philippe - MARSEILLE : IMAGES EN MANOEUVRES EDITIONS, 2007/07, 128 P.
Peuple nomade aujourd’hui disséminé dans toute l’Europe, les Rroms ont conservé leurs valeurs, leur langue et leurs modes de vie malgré déracinements et persécutions. Ce document révèle leur quotidien ; il vise à montrer qu’ils sont en fait le miroir de notre société.

Enterrez-moi debout : l’odyssée des tziganes
FONSECA, Isabel - PARIS : ALBIN MICHEL, 2003, 344 P.
Peinture en profondeur de certaines sociétés tziganes, avec lesquelles l’auteure a vécu pendant des mois. Ayant appris leur langue et pénétré leurs traditions et leur histoire, elle souhaite faire mieux connaître ce peuple si souvent mal traité. Livre de défense d’un peuple, très documenté et écrit avec le coeur.

… dans l’histoire

Dernier round à Neuengamme : Trollmann, boxeur tsigane
LAMAZERES, Greg - TOULOUSE : PRIVAT, 2009/01, 224 P.
Récit de la vie de Johann Trollmann, tsigane allemand, boxeur, vedette des rings dans la République de Weimar, devenu la bête noire du IIIème Reich, car jugé d’une race impure, comme les juifs. Après avoir été stérilisé, il est envoyé dans le camp de Neuengamme, camp d’extermination par le travail, où il meurt le 9 février 1943.

Les Tsiganes en France, un sort à part : 1939 - 1946
FILHOL, Emmanuel ; HUBERT, Marie-Christine - PARIS : EDITIONS PERRIN, 2009, 399 P.
En France, les Tsiganes pourchassés étaient essentiellement des Français de longue date. C’était avant tout des nomades. A ce titre, ils sont considérés comme une population d’indésirables. Leur internement en France fût établi comme une suite logique d’un rejet séculaire. Les politiques répressives envers eux sont signalées dès le 18e siècle. La solution définitive de la " question tsigane " n’intervint qu’en décembre 1942 avec la déportation à Auschwitz de 23.000 Tsiganes. En France, on s’évertua à stigmatiser et combattre leur comportement, le nomadisme mettant en péril la sécurité des campagnes ! Notre devoir est d’accorder une véritable place dans la mémoire nationale à la reconnaissance de l’internement des nomades sur le sol français comme un aspect de l’iniquité du droit national et de ses dérives.

Crimes de masse au XXeme siècle, génocides, crimes contre l’Humanité
PERRONAS : ALEAS, 2008/10, 116 P.
L’ouvrage retrace l’histoire sanglante du XXème siècle à travers des événements tels que les crimes contre l’humanité ou les génocides. Ce livre entreprend un devoir de mémoire et prépare les nouvelles générations à s’engager de façon concrète pour la défense des droits des êtres humains.

Samudaripen, le génocide des Tsiganes [texte imprimé] / AUZIAS, Claire . - PARIS : L’ESPRIT FRAPPEUR, 1999. - 204 P.
Photos, liste des camps d’internement en France (1919-1946), memorandum, documents annexes, carte. . - ISBN 978-2-84405-112-7.
Résumé : Entre 1938 et 1945, des milliers de Tsiganes ont été exterminés par les nazis et leurs alliés, en Allemagne et en Europe de l’Est. En France, bien avant l’Occupation, le gouvernement de la Troisième République avait mis en place un fichier de recensement, qui facilitera sous le gouvernement de Vichy la déportation des Tsiganes dans des camps de concentration et leur extermination. Pourtant, la France refuse toujours de reconnaître sa responsabilité dans le "samudaripen", le génocide des Tsiganes.

Les représentations

L’impossible neutralité des sciences sociales face aux catégories militantes
COSSEE, Claire - MIGRATIONS SOCIETE, n°128, 2010/03, P. 159-176
Le but de la présente contribution était de faire le point sur la question du choix des éthnonymes. Une série d’éthnonymes font référence plus clairement que "Voyageurs" à des groupes ethniques dans une logique de revendication identitaire : Tsiganes (Europe centrale et orientale), Manouches (Allemagne), Gitans (Sud de l’Europe), Rroms (Russie), Sinté (Italie et Suisse) ou Yéniches (Allemagne et non originaire d’Inde). Tous les critères de différenciation - voyage, origine, ancrage national ou local, critères de réussite socioéconomique - peuvent être utilisés, au service de ce processus de différenciation. Dans une situation nationale, celle de la France en l’occurrence, il apparaît impossible de tenir un discours faisant complètement abstraction des contextes et des territoires locaux.

Le mythe des Bohémiens dans la littérature et les arts en Europe
MOUSSA, Sarga - PARIS : L’HARMATTAN, 2008, 384 P
" La petite Gitane (1613) de Cervantès constitue la matrice d’un mythe qui, se développant dans la seconde moitié du XVIIIème siècle, se répand dans la littérature et les arts à l’époque romantique. A l’opposé de l’image stéréotypée de ceux qu’on appelait des "Egyptiens", encore qualifiés par la plupart des élites "éclairées" de voleurs, de libertins et de superstitieux, les Bohémiens idéalisés du XIXème siècle incarnent la liberté en marche sous toutes ses formes. On connaît l’Esmeralda de Hugo et la Carmen de Mérimée. Mais on sait moins que, au delà de ces deux figures féminines de la passion amoureuse, les écrivains et artistes contemporains (de George Borrow en Angleterre au poète tchèque Màcha, en passant par Lamartine, Liszt, Valerio ...) se passionnent pour un peuple nomade apparemment rebelle à toute obéissance aux lois de la société, et dont la marginalité même lui confère une dignité nouvelle. La "vie de bohème", telle, du moins, qu’on se la représente, devient même un mode de contestation anti-bourgeois pour un certain nombre de jeunes artistes dans les années 1830. Mais, dès le Second Empire, cette intériorisation de l’altérité bohémienne est elle-même dénoncée comme un mythe trompeur. Le discours "civilisateur" peut alors triompher et stigmatiser ces "vagabonds" auxquels le XXème siècle réservera un sort terrible". (Résumé d’éditeur).

Réflexions d’un manouche : laissez-nous vivre !
STIMBACH, Joseph - PARIS : L’HARMATTAN, 2004, 137 P.
Témoignage de la perte d’identité des Tsiganes par les processus de sédentarisation et de répression de la vie nomade. Par le biais de très courtes histoires empreintes de poésie et de religion, il fait réfléchir à des modes de vie et de pensées différents ainsi qu’aux méfaits de l’acculturation.

Les statuts / les droits et leur non-respect

Les Roms ont des droits
LIGUE DES DROITS DE L’HOMME - PARIS : LIGUE DES DROITS DE L’HOMME, 2014/05, 170 P.
En annexes : "Responsabilités et compétences des collectivités territoriales" et liste des abréviations.
Les conditions de vie extrêmement précaires dans lesquelles vivent de nombreux Roms (ou désignés comme tels) en France suscitent des réactions. Des initiatives émergent, qui permettent de proposer des alternatives à l’évacuation des squats et bidonvilles et d’accompagner les familles vers une insertion sociale et professionnelle. Cet outil à destination des collectivités territoriales et des acteurs locaux propose des conseils techniques et des outils méthodologiques pour mettre en oeuvre des projets respectant les droits fondamentaux des personnes afin de favoriser l’accès au droit commun. En illustration, une vingtaine d’exemples de projets menés par des collectivités sont présentés.
http://accesauxdroits-roms.org/le-guide-pratique-les-roms-ont-des-droits/

"Nous réclamons justice. L’Europe doit protéger davantage les Roms contre les violences racistes"
AMNESTY INTERNATIONAL, 2014, 42 P.
"Ce rapport traite des violences et des actes de harcèlement motivés par la haine qui sont perpétrés contre les Roms à travers les cas emblématiques de trois pays - la République tchèque, la France et la Grèce. Il se conclut par une série de recommandations appelant les gouvernements nationaux et les institutions de l’Union européenne à prendre de toute urgence des mesures pour mettre un terme à la discrimination, à la violence et au harcèlement à l’égard des Roms."(Extrait résumé de l’éditeur).
http://www.amnesty.org/fr/library/asset/EUR01/007/2014/fr/753a582d-ec5e-4572-8cd2-aef1e2db3a54/eur010072014fr.pdf

Condamnés à l’errance : Les expulsions forcées de Roms en France
AMNESTY INTERNATIONAL - [S.l.] : AMNESTY INTERNATIONAL, 2013, 47 P.
Dans ce rapport, Amnesty International fait état de la situation des Roms migrants depuis la mise en place des mesures d’anticipation et d’accompagnement prises par le gouvernement et qui s’avèrent insuffisantes et inadéquates. Ces expulsions forcées s’inscrivant dans un contexte de discrimination et d’hostilité envers les populations roms, Amnesty International poursuit son action dans ce rapport en axant ses recherches sur les agglomérations de Lille et de Lyon, et en faisant un point sur la situation en Île-de-France.
http://www.amnesty.fr/sites/default/files/Rapport_Expulsions_forc%C3%A9es_de_roms_en_France_260913.pdf

Les étrangers à l’épreuve de la gauche
DELARBRE, Jean-Michel - In : HOMMES ET LIBERTES, juillet-août-septembre 2013 (01/07/2013), N°163, P. 12-16
L’analyse est illustrée par un article de Philippe Goossens :
* Roms : une politique incohérente et dangereuse.
Inquiétude et déception quant à l’accueil des étrangers et le respect de leurs droits en France, depuis l’arrivée au pouvoir de la gauche en 2012. Le changement se fait dans la continuité. Malgré quelques modifications la législation,les lourdeurs administratives, le rôle des préfectures... restent les mêmes. Les associations constatent que la solidarité avec les étrangers est très difficile et qu’elles ne peuvent combler les carences des politiques publiques.

Les Roms... les Roms ?
AHKIM, Ahmed - In : ECARTS D’IDENTITE, 01/06/2013, N°121, P. 20-28
Transcription de la communication d’Ahmed Ahkim, responsable du Centre de médiation des Gens du voyage et des Roms à Namur (Belgique) à une rencontre organisée par Ecarts d’Identité, le 21 mai 2013 à Grenoble.
Alors que les Roms sont au centre de l’actualité, le responsable du Centre de médiation des Gens du voyage et des Roms revient sur les questions fondamentales : de qui parle-t-on ? Quelle est l’histoire de cette minorité ? Pourquoi cette question se pose-t-elle de manière cruciale aujourd’hui ?
http://www.ecarts-identite.org/french/numero/article/art_121.pdf

Quel avenir pour les Roms en France
MERCKX, Ingrid BJURSTROM, Lena - In : POLITIS, du 2 au 8 mai 2013 (02/05/2013), N° 1251, P. 18-24
Dossier comprenant les articles suivants :
* "Oui, les Roms veulent s’intègrer !" (propos de Laurent El Ghozi recueillis par Ingrid Merckx)
* Comme l’oiseau sur la branche (Ingrid Merckx
* Montreuil, ville exemplaire ? (Ingrid Merckx)
* Six associations proposent leurs solutions (Lena Bjurstrom)
* Après l’évacuation, l’errance (Erwan Manac’h).
Les encadrés : "Les Roms en chiffres", "Une application variable de la circulaire selon les préfets" et "l’ambassadrice Anina".

France, pays des droits des Roms ?
ROTHEA, Xavier - LYON : CAROBELLA EX NATURA, 2013/02, 130 P.
Le texte retrace l’histoire des législations et autres dispositions de l’État français contre les Roms : la criminalisation des "errants" au 19e siècle, la loi de 1912 instituant un carnet anthropométrique obligatoire pour les nomades, l’internement des Roms pendant la Seconde Guerre mondiale, la loi de 1969 et les lois Besson. De plus, ce livre clarifie tous les amalgames qui peuvent être faits entre "gens du voyage", Roms, Gitans, "Tsiganes", etc.

Le cauchemar des roms hongrois
- In : LA CHRONIQUE D’AMNESTY, juin 2011 (25/10/2012), N° 295, P. 10-12
La Hongrie termine son mandat de 6 mois à la présidence de l’UE. Elle voit progresser son extrême droite. La communauté rom fait les frais de la montée du racisme. L’exemple du village de Gyöngyöspata

Les Roms d’Ex-Yougoslavie, l’exil d’une minorité en quête de reconnaissance : En quoi le conflit en ex-Yougoslavie a-t-il exacerbé les discriminations faites aux minorités Roms depuis 1991 ? [document électronique] / CAFFOZ, Laura ; HENRY, Héléna ; SALVARANI, Ariane. - 2012/02. - 1 fichier pdf, 31 p.
Mémoire de master CICM (coopération internationale et communication multilingue) de l’Université Stendhal - Grenoble.
Bibliographie et annexes : cartes "Les Roms en Europe", "L’évolution des frontières" et entretiens.
Résumé : Depuis 1992, les migrations des populations Roms en provenance des pays de l’ancienne Yougoslavie se sont intensifiées. Aux causes anciennes - privations économiques, représentations et préjugés anti-Roms - se sont ajoutées des situations d’apatridie causée par des mouvements de populations forcés, une exclusion sociale, économique et politique exacerbée, des droits fondamentaux bafoués... A partir de données livresques et d’entretiens de demandeurs d’asile roms de Grenoble, ce mémoire s’attache à comprendre les discriminations qui poussent ces Roms à l’exil et s’interroge : la perspective pour ces nouveaux Etats d’entrer dans l’Union européenne représente-t-elle une opportunité pour les populations roms ; quelles perspectives d’avenir pour celles-ci sur le territoire européen ?

Roms en (bidon)villes
OLIVERA, Martin - PARIS : RUE D ULM, 2011/09, 82 P.
Conférence-débat de l’Association Emmaüs et de Normale Sup’, carte des régions et départements historiques de Roumanie.
L’auteur, ethnologue, retrace l’histoire des Roms et la situation nouvelle créée par la chute du communisme en Roumanie. Il évoque ensuite leur émigration en France, leur habitat précaire dans des bidonvilles, les choix politiques : insertion ou rejet, le problème permanent des expulsions de terrain et la position de la Commission Européenne.

Roms de France, Roms en France : le peuple du voyage
Jean-Pierre DACHEUX ; Bernard DELEMOTTE - LE PRE SAINT GERVAIS : LE PASSAGER CLANDESTIN
2010/08, CEDIS LES PRATIQUES, 109 P.
Dix millions de Roms mal aimés sont en Europe depuis fort longtemps, minorité culturelle non reconnue. Au cours de l’histoire, ils ont été persécutés, exclus dans plusieurs pays d’Europe et exterminés par les nazis. Cette "nation sans territoire" a une histoire et une langue en commun. En France la loi Louis Besson (2000) a reconnu les responsabilités de l’Etat et des communes de plus de 5000 habitants dans la mise à disposition d’aires d’accueil pour les gens du voyage : 10 ans après, la mise en application de la loi n’est pas achevée.

Quartiers tsiganes : l’habitat et le logement des Roms de Roumanie en question
DELÉPINE, Samuel - PARIS : L’HARMATTAN, 2007, 167 P.
L’ouvrage cherche à comprendre les modes d’habitat des Roms dans les villes roumaines. Il éclaire la notion de " quartier tsigane " (le Mahala) qu’il qualifie de bidonville, voire de ghetto. Ce travail est réalisé selon la méthode de la géographie sociale avec questionnaire.

Les Roms du Kosovo : victimes oubliées de la guerre des Balkans [document électronique] / GOBIN, Hélène. - 2006. - 1 fichier pdf, 91 p.
Mémoire de fin d’études, Institut d’Etudes Politiques de Lyon.
Résumé : Le 24 octobre 2005, le Conseil de Sécurité des Nations Unies a entériné le lancement des négociations sur le futur statut du Kosovo. Cette décision intervient alors que le rétablissement d’une société multiethnique, défini par l’ONU comme condition préalable à l’ouverture de toute discussion sur l’avenir de la province, n’est encore que pure rhétorique. Plus particulièrement, les Roms du Kosovo, sédentarisés depuis plus de cinq siècles dans la région et chassés de leurs maisons au lendemain des bombardements de l’OTAN de 1999, sont désormais considérés comme des étrangers sur leur propre sol. De même, en Europe, les pays d’asile ont tendance à les traiter en réfugiés gênants et indésirables. Victimes de l’indifférence et du mépris de la communauté internationale, les Roms sont les "oubliés de la guerre des Balkans". Ce mémoire s’emploie à faire la clarté sur la précarité de la population rom, au Kosovo et à l’étranger.

Des procédés pédagogiques favorisant l’acceptation des populations roumaine, magyare et tsigane à vivre ensemble : Centre social de Cojocna en Transylvanie
CHAILLET, Sébastien - BORDEAUX : IFAID AQUITAINE, 2003, 91 P.
Cojocna est un village enclavé dans les collines de Transylvanie. Trois populations parlant des langues différentes s’y côtoient : Tsiganes, Magyares et Roumains. La différence culturelle s’y manifeste par des réactions de rejet et d’intolérance. En 1998, un Centre social s’est ouvert pour venir en aide aux Tsiganes, le groupe le plus défavorisé. Avec de jeunes volontaires internationaux, une pédagogie visant à développer le respect et la tolérance de l’autre, a été mise en place. Cette étude porte sur l’analyse de la mise en évidence des procédés pédagogiques favorables au rapprochement et à la communication entre les jeunes Roumains, Magyares et Tsiganes du village.

Les luttes

Intégrer les Rroms : Travail militant et mobilisation sociale auprès des familles de Saint-Maur (Val-de-Marne)
BRUNETEAUX, Patrick ; BENARROSH-ORSONI, Norah – L’HARMATTAN, 2012/11

Les roms prennent leur destin en main
ALTERMONDES, n°24, 2010/12, P. 42-45
Les Roms représentent une population d’environ dix millions de personnes réparties sur tous les territoires européens. La majorité habite dans les Balkans et en Europe de l’Est. Ils sont l’objet de fortes discriminations alors que le droit de libre circulation devrait s’appliquer à eux comme à tous les Européens. Des associations se sont constituées en France et en Roumanie auprès de ces populations. Des troupes de musique et danse tsigane se créent. A Angoulême, une charte est rédigée en vue de leur accès aux soins. En Albanie, de jeunes Roms et Gitans formés, informent leurs familles et leurs communautés sur les services auxquels ils peuvent prétendre en matière de santé ou d’éducation.

Agir avec l’Europe contre les difficultés des Roms
NANTES : LES VERTS ; ALE, 2010/10, 69 P.
Actes de la Conférence-débat organisée à Nantes en Octobre 2010 sur les solutions à apporter aux difficultés des Roms : l’accès au logement (politique d’accueil des Gens du Voyage et des Roms de Lille Métropole communauté urbaine, expérience "une famille, un toit 44 en Loire Atlantique") ; le statut et la condition socio-économique des femmes appartenant à la communauté romani ou voyageuse ; la place de la femme chez les Tsiganes ; la condition des femmes tsiganes -entre tradition et modernité-.

Le mouvement européen des femmes roms : le réseau international de femmes roms (IRWN) [document électronique] / IZSAK, Rita. - 2008. - 1 fichier pdf, 14 p.
in Changer leur monde : les mouvements de femmes, concepts et pratiques / BATLIWALA, Srilatha (2008)
Le Réseau international de femmes roms (IRWN) constitue la première et la seule organisation-cadre internationale représentant des femmes de tous les groupes roms. Il a pour but de combattre l’oppression, l’exploitation et la discrimination auxquelles font face les femmes roms en Europe. Cette étude présente ses efforts pour faire face à l’oppression, à l’exploitation et à la discrimination dont souffrent les femmes roms dans toute l’Europe et étudie les liens entre les mouvements féministes traditionnels et le mouvement rom.

Les associations de solidarité avec les Roms migrants en France : des représentations collectives à l’action associative [document électronique] / CHAIX, Camille. - GRENOBLE : UNIVERSITE PIERRE MENDES FRANCE INSTITUT D’ETUDES POLITIQUES DE GRENOBLE, 2008. - 1 fichier pdf, 132 p.
Une grande partie des Roms de nationalité roumaine installés en France sont exclus de la société française et vivent dans des conditions extrêmement précaires. Cette population est considérée par l’État comme un problème en soi, d’où une action publique essentiellement tournée vers la répression et l’éloignement. Les acteurs associatifs qui travaillent spécifiquement avec les Roms migrants sont en désaccord avec cette politique, et les perçoivent avant tout comme des victimes. Cependant, chacun de ces acteurs associatifs a ses propres représentations de la mobilité des Roms migrants et de l’immigration en général, ce qui explique en partie le fait que leurs actions soient divergentes. Ainsi, l’association grenobloise Roms Action met en place des projets économiques en Roumanie pour favoriser l’insertion de ces citoyens européens dans leur pays d’origine, tandis que le réseau stéphanois Solidarité Rroms agit principalement pour leur intégration en France. Ce mémoire est basé principalement sur une analyse comparée des représentations et des actions de ces deux organisations.

Articles en ligne

Entre "parcours d’insertion" et expulsion, la survie des Roms dans le plus grand bidonville de Marseille
par Emmanuel Riondé 20 juin 2014
http://www.bastamag.net/Entre-parcours-d-insertion-et

Pour que les Roms deviennent des citoyens comme les autres : Zoom d’actualité
CIIP, 8 avril 2014
http://www.ritimo.org/article5249.html

Recensement des évacuations forcées de lieux de vie occupés par des Roms étrangers en France (Année 2013)
Rapport de la Ligue des Droits de l’Homme et de l’European Roma Rights Centre (ERRC)
http://www.ldh-france.org/IMG/pdf/evacuations_forcees_2013.pdf (5 janvier 2014)

Gadjo dans la cour des grands
Reportage inédit de la Revue XXI, 21 mai 2013
Louis de Gouyon Matignon, 21 ans, petit-fils de comte, partage depuis des années la vie des Manouches. Étudiant en droit, il préside une association de défense de la culture tsigane et se lance en politique,
http://www.revue21.fr/Gadjo-dans-la-cour-des-grands

Roms : l’été du changement ?
Droits de l’Homme n° 85, septembre 2012 (Lettre électronique de la Ligue des Droits de l’Homme)
http://www.ldh-france.org/lettre/2012/09/06/index.html

Les Roms, un peuple européen
par Philippe Rekacewicz, 29 juillet 2010
http://www.monde-diplomatique.fr/cartes/roms

Les pouvoirs publics et la "question rom" en Europe aujourd’hui
Olivier Legros in Études tziganes (2009) n°39-40 : Roms et Gens du voyage nouvelles perspectives de recherche, p.42
http://www.etudestsiganes.asso.fr/tablesrevue/PDFs/39-40%20Legros%20p.42-55.pdf

Les Roms en Europe de Dirk Auer
http://www.eurotopics.net/fr/archiv/magazin/gesellschaft-verteilerseite/roma_in_europa_2007_09/debatte_roma_in_europa/

Comparatif sur la population rom dans les Etats membres
http://www.touteleurope.eu/fr/actions/citoyennete-justice/securite-justice/presentation/comparatif-la-population-rom-dans-les-etats-membres.html

Agenda Tous les événements

Sur nos sites Tous les sites

S'abonner aux lettres Les dernières lettres

Suivez-nous