Accueil > S’informer > Dossiers > Turquie : le grand revirement d’Erdogan > Bibliographie sur la Turquie

Dossier Turquie : le grand revirement d’Erdogan

Bibliographie sur la Turquie

, par CDTM 34

Les petits soldats d’Erdogan
CARRERE, Emmanuel - in : REVUE21, N°38, avril-juin 2017, P. 32-45
L’auteur a passé deux semaines à Istanbul à la rencontre de ses habitants. Il constate une profonde fracture entre les partisans et les opposants d’Erdogan. Ces derniers, le plus souvent des intellectuels, lui demandent de parler sous anonymat lorsqu’ils témoignent de la dérive autoritaire du régime. Les erdoganiens, issus du « petit peuple », sont fascinés par le président en qui ils ont toute confiance pour restaurer la grandeur de leur pays.

Turquie : la dérive autoritaire d’Erdogan
COURRIER INTERNATIONAL, 23 février au 1er mars 2017, N° 1373, P. 26-32
Dossier regroupant différents articles du journal Cumhuriyet publié à Istanbul et considéré comme le dernier journal d’opposition turc encore pleinement en activité. Ces extraits sont principalement axés sur le referendum et sur la prise de pouvoir de plus en plus radicale d’Erdogan ainsi que sur les difficultés d’existence des différents média dont la liberté d’expression qui est constamment mise à mal.

25 ans de politique extérieure turque : la quête de sens stratégique
BILLION, Didier -. in : CONFLUENCE MEDITERRANEENNE, printemps 2017, N° 100, P. 101-110.
L’auteur rappelle les différentes séquences de ce qu’a été la politique de la Turquie dans le champ international depuis le début des années 1990, marquée par la détermination d’Ankara de préserver son indépendance et sa souveraineté nationales. Dans un contexte régional et international extrêmement perturbé, la Turque connait de considérables évolutions qui ne remettent pas en cause ses alliances traditionnelles.

La Turquie et le Caucase : désenclavement et nouveaux échanges
BRAUX, Adeline – in : QUESTIONS INTERNATIONALES, mars-avril 2017, N° 84, P. 114-119
Depuis plusieurs décennies, les régions orientales de la Turquie connaissent de profondes recompositions. L’analyse de la situation dans ces provinces apparait comme le miroir des défis politiques, identitaires et mémoriels qui agitent actuellement le pays

Le président Erdogan signe la fin du « modèle turc »
MARCOU, Jean – in : LE MONDE DIPLOMATIQUE, avril 2017, N° 757, P.1, 8-9
Dans un contexte de transformation intérieure, où le président Erdogan renforce son pouvoir et réprime violemment toute contestation, la Turquie change de positionnement diplomatique et géostratégique. Erdogan opère un rapprochement avec les Saoudiens et les Russes toujours sur un fond d’endiguement des revendications kurdes.

La quête obsessionnelle d’un pouvoir fort
MARCOU, Jean – in : LE MONDE DIPLOMATIQUE, avril 2017, N° 757, P. 8-9
La politique de libéralisation du système politique turc qui a marqué les années 2000 à 2014, n’est plus d’actualité. Erdogan met en place un régime présidentiel autoritaire. Les partis d’opposition, la presse et les défenseurs des droits sont soumis à une répression sans précédent.

La Turquie en 100 questions
SCHMID, Dorothée - PARIS : TALLANDIER, 2017, 288 P.
Bibliographie ; carte de la Turquie actuelle.
Bien qu’elle fasse la une de l’actualité, la Turquie reste largement inconnue du grand public. Cet ouvrage recense d’une façon didactique toutes les connaissances nécessaires pour mieux comprendre ce pays.

Ankara et Téhéran, alliés ou concurrents ?
DJALILI, Mohammad-Reza KELLNER, Thierry - In : LE MONDE DIPLOMATIQUE, janvier 2017, N°754,
Ravivées par la guerre en Syrie et par l’afflux de réfugiés en Europe, des tensions opposent de manière récurrente la Turquie à son partenaire historique allemand et à son rival ancestral iranien. Elles devraient persister, malgré une dynamique de rapprochement diplomatique entre Ankara et Téhéran pour la recherche d’un cessez-le-feu durable entre tous les acteurs du conflit syrien. (Résumé de l’article)

Résistances créatives face à la violence en Turquie, Iran et Syrie
GAMBLIN, Guillaume - In : SILENCE, janvier 2017 (01/01/2017), N° 452, P. 36-39
Exilée en France, Pinar Selek est faussement accusée par le gouvernement de son pays d’avoir commis un attentat meurtrier à Istambul. Malgré quatre procès et quatre acquittements, elle risque la prison à perpétuité.
De la Turquie à l’Iran, de la Syrie à la France, des résistances créatives naissent et se construisent malgré la répression et la violence. En octobre 2016 à Lyon, l’activiste et sociologue turque, Pinar Selek a invité des acteurs engagés dans ces différents contextes à débattre sur leurs analyses et témoignages.

Turquie, au village du provocateur
PERRIER, Guillaume SCHMIDT-WHITLEY, Jan - In : LA CHRONIQUE D’AMNESTY, Décembre 2016 Janvier 2017 (06/12/2016), N°361/362, P. 54-59
La Turquie a fait libérer 30 000 prisonniers de droit commun pour faire de la place aux personnes arrêtées après la tentative de coup d’état du 15 juillet 2016. Mais l’intellectuel d’origine arménienne Sevan Nisanyan n’a pas été libéré. Il est accusé d’avoir restauré sans permis le village ex-grec de Sirince près d’Izmir pour y développer le tourisme rural, mais aussi de revendiquer une Turquie multiculturelle et de "blasphémer". Après avoir critiqué Ataturk et le nationalisme, il est maintenant dans le collimateur des islamistes.

La salle guerre du président Erdogan
GAVERIAUX, Laura-Maï - In : LE MONDE DIPLOMATIQUE, juillet 2016, p 4-5.
Cet article retrace les conditions de vie de la population kurde située dans le sud et l’est de la Turquie, en particulier sur la période 2015/2016, lors de la reprise de la répression turque à leur encontre.

Le Califat : Histoire politique de l’Islam
MOULINE, Nabil - PARIS : FLAMMARION, 2016, 288 P.
Bibliographie.
Depuis le VIIe siècle, le califat est la plus grande source de discorde au sein de l’Islam, au coeur des dissensions qui ont donné naissance au sunnisme, au chiisme, au kharidjisme. Mais il est aussi resté un mot de ralliement, réel ou symbolique pour de très nombreux musulmans. Nabil Mouline étudie l’histoire du califat comme une construction sociale, en analysant le poids des structures et les stratégies des acteurs, et en accordant une

Turquie : la punition collective des Kurdes
PERRIER, Guillaume CLOAREC, Gaël - In : LA CHRONIQUE D’AMNESTY, juin 2016 (01/06/2016), N°355, P. 32-37
A l’été 2015 le président turc Tayyip Erdogan a sonné le glas du processus de paix initié fin 2012 en lançant des opérations militaires dans les régions kurdes du sud-est de la Turquie prenant les populations civiles au piège, instaurant un climat de terreur, dans la quasi indifférence de la communauté internationale. L’information est étouffée et les militants des droits humains font l’objet de menaces, violences... Les députés du HDP (parti pro-kurde et légal, Halkların Demokratik Partisi ou Parti démocratique des peuples) pourtant forts des voix de 6 millions d’électeurs ou les universitaires signataires d’un appel à la paix sont considérés complices de terroristes et poursuivis. Le rapport du Parlement européen faisant état de nombreux reculs en matière de démocratie est jugé "nul et non avenu" par le pouvoir turc.

France - Turquie : entre tensions et normalisations...
BILLION, Didier - In : CONFLUENCES MEDITERRANEE, hiver 2015-2016 (01/01/2016), N°96, P. 71-83
Article du dossier "La politique française au Moyen-Orient".
Les relations franco-turques sont marquées par des phases de tension suivies de normalisation mais elles manquent de perspectives claires et la politique, parfois instrumentalisée, n’est pas à la hauteur des enjeux.

La tragédie invisible : Erdogan et les attaques contre les Kurdes
COIPEAULT, Gwendoline - In : CLARA MAGAZINE, 02/11/2015, N° 152, P. 22-23
La Fondation internationale des femmes libres est une ONG kurde, membre du Réseau International Féministe et Laïque.
Comme ses prédécesseurs, le président turc Erdogan instrumentalise la lutte contre le terrorisme pour s’en prendre aux populations kurdes. A l’invitation de la Fondation internationale des femmes libres, une délégation de femmes s’est rendue au Kurdistan pour témoigner de ce qui s’y passe.

Dictionnaire politique et historique des Kurdes
REHMANY, Wirya, - PARIS : L’HARMATTAN, 2015/12, 534 P.
Bibliographie ; glossaire ; carte des régions kurdes ; chronologie ; photos.
Après une brève introduction historique quelques courts chapitres sont consacrés aux différentes communautés kurdes. Aujourd’hui, les Kurdes sont sous les feux de l’actualité en raison de leur lutte contre l’État islamique et contre le régime autoritaire turc. Cependant l’histoire et la civilisation de ce peuple dont le territoire est divisé entre quatre États (Turquie, Syrie, Irak et Iran) sont mal connues. Pourtant le Kurdistan ou pays des Kurdes couvre une surface équivalente à celle de la France. La population kurde compte approximativement 45 millions d’individus. En dehors des quatre États déjà cités, il existe une diaspora kurde importante dans les pays du Caucase, en Israël et en Europe occidentale. Ce peuple sans État a joué un rôle important au Moyen-Orient, notamment à l’époque de Saladin, héros mythique des musulmans dont beaucoup ignorent qu’il était kurde. L’essentiel de l’ouvrage se compose de rubriques classées par ordre alphabétique où se mêlent les biographies des personnalités politiques, le récit des évènements et les analyses d’ordre culturel comme celle des différentes religions pratiquées par les Kurdes, à l’exclusion de l’islam qui concerne 80% d’entre eux.

La nouvelle Turquie d’Erdogan
INSEL, Ahmet, - PARIS : LA DECOUVERTE, 2015, 205 P.
Repères chronologiques depuis 1839, liste des partis politiques.
Depuis 2002, la Turquie est dirigée par l’AKP et par son leader Recep Tayyip Erdogan. Ce régime est d’abord apparu comme une "démocratie-musulmane" et il a coïncidé avec une forte croissance économique, une urbanisation rapide et des négociations d’adhésion avec l’Union européenne. Depuis le référendum de 2010 puis les manifestations du parc Guezi en 2013, les choses se gâtent. La dérive autoritaire s’accélère, l’islamisation aussi, approuvée par une large partie du corps électoral, malgré la stagnation du revenu intermédiaire. La Turquie est sortie de son passé kémaliste, mais où va-t-elle ?

L’AKP, les Kurdes et le siège de Kobané
AYDIN, Uraz - In : INPRECOR, octobre - décembre 2014 (01/10/2014), N°609-610, P. 26-30
Voir aussi l’article de Joseph Daher "Kobané : la question kurde et la révolution syrienne, un destin commun" (p.30-32).
L’objectif de "normalisation" des rapports de la Turquie avec les pays voisins est paradoxalement accompagné de la motivation "néo-ottomane" d’établir une hégémonie politico-culturelle et économique sur les pays du Moyen-Orient. Mais la crise qui se produit aujourd’hui autour de la résistance de Kobané montre que ces buts semblent loin d’être atteints.

Après la révolte de Taksim, où va la Turquie ?
KÜRKÇIGIL, Masis - In : INPRECOR, juillet-août 2013 (01/07/2013), N°595-596, P. 9-13
En encart, "Extraits du discours prononcé le 18 juin 2013, par le premier ministre Erdongan devant son groupe parlementaire", photos en noir et blanc.
Turquie, 31 mai 2013, une explosion de colère a fait descendre plus de 2 millions de personnes dans la rue : en réagissant par la violence policière contre les opposants au projet d’aménagement d’un parc en plein centre d’Istanbul, le gouvernement d’Erdogan a réussi à rassembler dans un front uni tous ses opposants. L’étendue et la profondeur de la réaction questionnent dans une Turquie qui entre dans une période critique avec les élections législatives, municipales et présidentielles dans les deux prochaines années, mais aussi sur la solution du problème kurde, sur le caractère du régime ainsi que sur l’équilibre du pouvoir au sein du parti gouvernemental.

La formation de la nation kurde en Turquie
YILMAZ, Ozcan, - PARIS : PRESSES UNIVERSITAIRES DE FRANCE (PUF), 2013, 258 P.
Bibliographie ; chronologie ; annexes : tableau récapitulatif de l’évolution du mouvement national kurde, tableaux des caractéristiques des patriotes kurdes selon les périodes.
Les origines de la "question kurde" remontent à la fin du XIX° siècle lors du déclin de l’Empire ottoman, puis de sa disparition. Ensuite, les fondateurs de la Turquie républicaine optent pour l’assimilation des Kurdes. Le pouvoir turc parvient à réprimer par la force les insurrections et toutes les initiatives en faveur de l’identité et de la culture kurde. Cependant, dans les années 1950, on assiste à un renouveau du mouvement national kurde. Ce livre, fruit d’un travail universitaire étudie de manière très détaillée ce mouvement nationaliste dans toutes ses dimensions.

Les Kurdes, le Kurdistan et la Turquie
KÜRKÇIGIL, Masis - In : INPRECOR, juillet-août 2013 (01/07/2013), N°595-596, P. 16-17
Un conflit, même de faible intensité, au Kurdistan de Turquie allant à l’encontre des intérêts régionaux du capitalisme turc, Erdogan et son parti, l’AKP, cherchent à solutionner le problème kurde. Mais il existe un sérieux fossé entre les revendications kurdes et ce que l’AKP et Erdogan sont disposés à octroyer.

La Turquie face aux soubresauts migratoires dans un contexte de crise
PEROUSE, Jean-François - In : CONFLUENCES MEDITERRANEE, Automne 2013 (01/12/2013), N°87, P. 85-93
Notes, tableaux, 1 carte.
La Turquie, pays d’émigration et de transit, tend à devenir aussi un pays d’immigration. En partie sous la pression de l’actualité syrienne, le pays s’est doté en avril 2013 d’une nouvelle législation sur les étrangers.

Le soulèvement syrien et son impact sur les relations turco-syriennes
ALTUNISIK, Meliha TUR, Ozlem - In : MAGHREB-MACHREK, Automne 2012 (15/01/2013), N° 213, P. 11- 24
Fait partie du dossier "La crise syrienne"
Notes et bibliographie infrapaginales, résumés, tableau du commerce de la Turquie avec la Syrie (1998-2010).
Après un rappel des années 2000 durant lesquelles les relations turco-syriennes se sont renforcées, l’analyse se concentre sur la position de la Turquie face aux développements de la crise syrienne. Elle montre que le soulèvement populaire a refroidi ces relations, ce qui révèle les limites du rapprochement précédent, en même temps que la faiblesse de la politique moyen-orientale turque. En raison de l’enlisement de la crise, le soutien que la Turquie avait accordé à l’opposition syrienne a été vivement critiqué par l’opinion turque. La crise syrienne est donc un test pour la politique étrangère de la Turquie, ainsi qu’un élément important de débat politique intérieure.

La Turquie désorientée ou l’émergence d’une puissance régionale ?
BOZDEMIR, Michel - MAGHREB-MACHREK, n°207, 2011/04, P.99-114
Candidate déçue de l’attitude de l’Union européenne, la Turquie est-elle en train de basculer vers le monde arabo-musulman au détriment de son orientation pro-occidentale ? Plusieurs questions se posent : s’agit-il d’une simple adaptation au monde actuel ou d’une réorientation totale de la politique turque ? Est-ce simplement la manifestation de l’émergence d’une nouvelle puissance régionale ? Cet article ébauche une explication de cette nouvelle donne.

La Turquie, puissance régionale au Moyen-Orient
MARCOU, Jean - PARIS : LA DECOUVERTE, P. 267-271
Article de l’ouvrage "La fin du monde unique : 50 idées-forces pour comprendre l’état du monde 2011".
La Turquie de l’AKP (le Parti de la justice et du développement au pouvoir depuis 2002) veut tirer parti de sa position géographique, au carrefour des Balkans, du Caucase et du Moyen - Orient, pour asseoir sa politique étrangère. Politique de coopération et partenariat avec ses voisins (Syrie, Irak), ambition de se poser en médiateur pour la résolution des conflits au Moyen-Orient, elle cherche à développer son rayonnement international ce qui modifie les équilibres géopolitiques existants.

Que veut la Turquie ? Ambitions et stratégies internationales
DORRONSORO, Gilles – PARIS : AUTREMENT, 2009, 128 P.
La Turquie est un pays paradoxal. Elle adhère aux principales institutions occidentales, comme l’OTAN, et est candidate à l’adhésion à l’Union européenne. Mais elle appartient aussi à l’Organisation de la conférence islamique et fait partie d’un ensemble culturel qui regroupe une dizaine de pays et de minorités de la Chine aux Balkans. On peut se poser des questions sur la définition même du modèle politique turc : place de l’héritage ottoman dans la Turquie républicaine, définition ethnique ou citoyenne de la nation, modèle occidental ou islamique de modernité. La Turquie devient un acteur global qui s’exprime dans son rôle régional au Moyen-Orient, son investissement en Asie centrale, sa politique énergétique et ses ambitions européennes.

La Turquie : futur hub énergétique de l’Europe ?
CHUVIN, Pierre - REVUE TIERS MONDE, 2008/04, n° 194, P. 359-370
La Turquie produit peu d’hydrocarbures. Mais c’est une consommatrice importante et elle peut jouer un rôle de transitaire dont on attend sécurité et diversification des acheminements. La réception par la Turquie résoudrait le problème de la traversée ou du contournement de la Caspienne. Mais la réexpédition vers l’Europe se heurte au goulet du Bosphore : diverses solutions techniques sont envisagées. La Turquie est donc dans une position clé, entre Russie, Europe et Etats-Unis.

La Turquie
VANER, Semih (sous la dir. de) – PARIS : FAYARD, 2005, 739 P.
En vingt-trois chapitres, contributions de vingt-et-un chercheurs, l’ouvrage présente la Turquie. D’abord sont étudiées la sortie d’empire, puis la construction de la démocratie avec des relents d’autoritarisme. Une attention particulière est apportée au mouvement féministe. Ensuite vient la question de l’expérience laïque dans un environnement d’Islam politique. Le pluralisme ethnique et les diversités régionales, avec un chapitre spécial sur la question kurde, sont ensuite analysés, avant la situation économique, avec ses performances, ses aventures politiques, son important secteur informel, et ses aspirations européennes. S’y ajoute le thème de la politique extérieure et de l’émigration. Cinq chapitres enfin parlent de la culture : lettres, musique, cinéma et cuisine, comme repères d’identité.

Bulletin d’information pour les droits et libertés en Turquie
Créé en mars 2017, en France, par des associations et organismes défenseurs des droits de l’Homme, ce bulletin mensuel disponible gratuitement sur demande, informe sur la situation des droits humains en Turquie et sur les actions de solidarité avec les démocrates de ce pays.
http://www.dlturquie.org

Articles en ligne

Erdogan, « nouveau père de la Turquie »
Article paru dans ORIENT XXI, le 7 novembre 2016
Le parcours de "l’homme fort" de la Turquie, Recep Tayyip Erdogan, et les fractures qui divisent la société et la vie politique turques, à partir d’un livre publié par Nicolas Cheviron et Jean-François Pérouse.
http://www.ritimo.org/Erdogan-nouveau-pere-de-la-Turquie

Une demi-victoire qui donne les pleins pouvoirs à Erdogan
MARCOU, Jean. Article original publié sur « the conversation.com » le 25 avril 2017.
Interrogations sur les conséquences de la révision de la constitution en Turquie adoptée par referendum le 16 avril 2017
http://www.ritimo.org/Referendum-une-demi-victoire-qui-donne-les-pleins-pouvoirs-a-Erdogan

Les voix kurdes réduites au silence
CUPOLO, Diégo. Article original paru, en anglais, sur le site de Jacobin Magazin, le 7 novembre 2016. Traduction RITIMO.
Reportage sur le terrain dans la Turquie de l’après coup dEtat, celle où la presse kurde fait face à une répression accrue.
http://www.ritimo.org/Les-voix-kurdes-reduites-au-silence

La Turquie face au danger syrien  
SCHMID, Dorothée, P@ges Europe, 21 janvier 2015 – La Documentation française © DILA
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/pages-europe/d000762-la-turquie-face-au-danger-syrien-par-dorothee-schmid/article.

La sale guerre de l’État turc contre le mouvement kurde (juillet-septembre 2015)
[document électronique]. - NE VAR NE YOK, 2015/09, 1 fichier pdf, 36 P.
Le 20 juillet 2015, à Suruç, ville turque frontalière de la Syrie, un attentat-suicide cause la mort de 33 jeunes venus en délégation pour participer à la reconstruction de la ville de Kobanê dans le Rojava. Le président turc Erdogan obtient le blanc-seing de l’Otan pour déclarer la guerre au terrorisme et lancer une offensive contre l’ennemi intérieur kurde : arrestations ciblant des milliers de militants communistes kurdes ou turcs, bombardements des combattants kurdes du PKK en lutte contre les gangs fascistes de l’État Islamique, meurtres de centaines de civils. Cette brochure fait sentir l’ambiance de guerre civile qui gronde en Turquie.
http://nevarneyok.noblogs.org/files/2015/09/la-sale-guerre-de-letat-turc.pdf

S'abonner aux lettres Les dernières lettres

Suivez-nous