Accueil > S’informer > Dossiers > Commerce équitable : quelle réponse aux défis sociaux et environnementaux (...) > Acteurs de la transition écologique

Dossier Commerce équitable : quelle réponse aux défis sociaux et environnementaux ?

Acteurs de la transition écologique

, par CDTM de Paris

Les acteurs du commerce équitable mettent en place tout au long de la chaîne d’approvisionnement des pratiques respectueuses de l’environnement. Au niveau de la production, le cahier des charges est rigoureux et impose des pratiques agricoles sobres, respectueuses des ressources, de la gestion de l’eau et des déchets et la réduction de l’utilisation de produits chimiques. 70 % des produits équitables sont certifiés bio mais ils sont certainement tous bio, même s’ils n’en n’ont pas le label car les coûts des certifications sont souvent trop onéreux.

Le problème des transports est plus compliqué d’autant plus que les produits équitables les plus vendus sont des produits tropicaux, café, thé, sucre, bananes, coton… A part quelques expériences de transport en bateaux à voile, ces produits sont acheminés en Europe par bateaux à moteur, les moins polluants en émission de gaz à effet de serre. Quant aux fleurs, elles sont acheminées par avion. Les études comparatives entre des fleurs cultivées sous serre chauffées en Europe et des fleurs équatoriennes acheminées par avion montrent que les fleurs équatoriennes sont plus sobres en émissions de CO2. Cependant le coût écologique du transport des produits est réel, ce qui incite les organisations de commerce équitable à s’orienter de plus en plus vers des circuits courts de commerce équitable local, Sud-Sud ou Nord-Nord.

Les acteurs du commerce équitable sélectionnent les entreprises d’importation et de transformation en fonction de leur démarche environnementale : transport maritime ou fluvial, énergies renouvelables, diminution des emballages, utilisation de matériaux naturels ou recyclés,….

S'abonner aux lettres Les dernières lettres

Suivez-nous